JUSTE DES RIENS DU TOUT

J’en ai franchi des ponts, de pierre, de bois, de liane, le dernier fut fatal : pont de rêve. 

Elle fut jolie, proprette, coquette, guillerette, elle finit bébête et moche de surcroît. 

Ma critique n’est pas personnelle, elle est anti personnelle comme une bombe.

J’adore les miniatures, l’acharnement qu’ont ces artistes à reproduire en tout petit les objets qui nous étouffent.

Demain c’est demain, c’est bien, rien à dire, parfait, comme hier, non parce qu’hier rien ne fut parfait.

Une fleur c’est beau, mille fleurs c’est trop. Faudrait qu’elles apprennent, les fleurs, à ne pas se reproduire comme des folles.

Le lapin est muet, discret et souvent câlin, on va le préférer au bison retord, surtout en appartement.

Partager

Une réponse à JUSTE DES RIENS DU TOUT

  1. Feu Ricardo dit :

    j’aime bien, c’est poétique, loufoque, absurde… chouette, un lapin! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *