GIVERNY

Une visite chez Claude Monet

DSC00183
Pépé m’a trainé à Giverny, je ne voulais pas y aller et il y a tant de fleurs qu’on a du mal à respirer comme dans les cabinets après ma sœur. 
C’est un lieu de fous jardiniers, chez moi on a des géraniums puants accrochés au balcon, même les abeilles en veulent pas.

On a commencé par le musée, Pépé regardait de près les tableaux puis reculait et semblait mieux aimer, pourtant il avait ses lunettes.

J’ai une bonne vue et ces brioches grises sont aussi moches de près que de loin. 
C’était que des brouillons de peintures, des trucs mal finis, j’aurais pu le faire avec mon petit doigt en tapotant. 

Y’a un tableau qui m’a scotché, une petite fille joyeuse en plein soleil, une merveille.
Pépé m’a sorti de mes rêveries en disant : « Ce n’est pas un peintre français c’est un américain »

J’ai pensé : plus tard je serai peintre américain.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *