Mercredi 12 août 1914.

Matin: la section d’après les ordres du capitaine doit aller laver son linge à la Moselle. Je m’échappe avec 4 camarades, nous allons nous reposer au bord de la rivière pendant qu’un de nous pêche avec une ligne qu’un paysan lui prête. Nous entendons dans les hauteurs le sourd grondement du canon. C’est fort probablement un fort qui tire presque sans discontinuer.

La chaleur est toujours accablante.

Après-midi. Aérostation, manœuvre du ballon de siège avec sacs de lest. Le sergent qui nous commande cette manœuvre nous est fort antipathique, aussi l’avons nous surnommé le serpent à lunettes. La comparaison est assez juste.

7 heures ½ : je m’en vais seul faire un tour en bécane dans la vallée de la Moselle jusqu’à CHAUDENEY je suis arrêté deux fois par des sentinelles qui m’empêchent de passer.

Information douteuse : les allemands sont battus à plate couture à MULHOUSE et à PONT A MOUSSON. Nous attendons impatiemment la confirmation de ces bruits.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *