Lundi 10 août 1914.

Matin. Exercice. L’escouade au combat.

Après-midi. Exercice. La section au combat.

17 heures. Nous allons à la baignade, entre camarades dans un site très pittoresque.

19 heures. je vais me promener seul jusqu’à CHAUDENEY. Je remonte ensuite à DOMMARTIN et rencontre les camarades de mon escouade  en descendant la côte. Nous rentrons nous coucher au cantonnement, il fait une chaleur épouvantable dans le grenier où nous couchons. Un camarade se trouve mal. Nous descendons à 3 ou 4 camarades respirer un peu avant de rentrer dans notre fournaise.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *