La terre ? Pourquoi ?

Lorsque Dieu et le Diable se répartissent les tâches, ils ont fort à faire et que reste-t-il pour la terre ?

Dieu : bon alors je prends Orion 120 et sa révolte des glucons 3, ça te
va ?
Diable : parfait, les glucons me gonflent, en échange j’assume la lune
de mars et ses problèmes de territoire, les monolithes obséquieux.
Dieu : je n’ai que sept jours pour régler la dissension entre les allumés
de Fibule 6 et ceux de Miror 5, peux-tu me donner un coup de patte ?
Diable : je vais faire mon possible pour communiquer avec les
allumés de Fibule mais ne compte pas sur moi, pour ceux de Miror,
nous ne parlons pas le même langage, ce sont des incivilisés.
Dieu : je le sais, mais c’est toujours moi qui me tape les incivilisés,
c’est pas juste.
Diable : fallait pas jouer le père la morale !
Dieu : où en sommes-nous ? Il faut régler une dissidence entre les
robots 412 du secteur 24 et les androïdes 78 du secteur 32, qui prend
quoi ?
Diable : je prends le tout, le robot je m’y connais, c’est mon domaine,
tu sais que j’ai fait très fort en transformant certains animalcules en
quasi robots, donc je prends le tout.
Dieu : ah merci ! Dans ce cas je sens que tu ne vas pas partager la
charge de la dinguerie terrienne.
Diable : bien vu ! Pas question de mettre la patte chez cette engeance,
tu l’as créée, tu te démerdes !
Dieu : merci la camaraderie ! D’autant que tu te permets des
incursions souvent sur cette planète.
Diable : ce n’est que distraction, l’importance est ailleurs.
Dieu : n’empêche que tes distractions sont parfois difficiles à
rattraper.
Diable : tu l’as voulue, tu l’as !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *