AH QUI DIRA LA SOUFFRANCE DU GALET SOUS LA VAGUE ?

Juste une fable à peine politique.

Un caillou devenu galet à force de se faire rouler par la vague dominante,
Arriva sur une plage merveilleusement accueillante.

Un gamin joueur le cueillit et songea : trop poli ce galet
Je vais battre mon record de ricochets.

Ainsi le caillou retourna aux flots et subit derechef les courants
Qu’ils soient ascendants ou le contraire, ils sont contraignants.

Plus que lissé il échoua dans les mains jolies d’une fillette
Qui, créative,le décora de fioritures guillerettes.

Elle l’offrit à sa mère pour la fête des mamans
Qui s’esbaudit un moment puis comme toute mégère
Qui ne sait reconnaître le talent de leur enfant
Jette l’écrin à bijoux en boîte à Camembert.

Le caillou retourna, via l’égout, à la mer
Ni plus ni moins pollué qu’avant-hier.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *